Le blog DalmaArrowConseils chienConseils chatArrowMaladies du chatArrowAllergie aux chats : comment reconnaître les symptômes ?

Allergie aux chats : comment reconnaître les symptômes ?

Identifier une allergie aux chats n'est pas toujours simple... Les symptômes peuvent se mêler à d'autres problèmes de santé. Dans cet article, découvrez les signes d'allergie et comment les apaiser.

Démangeaisons aux yeux, petits boutons qui apparaissent, éternuements à répétition, nez qui coule à flot… Si ces signes apparaissent dès qu'un chat s'invite, il se peut que vous y soyez allergique. L'allergie aux chats est fréquente chez les humains, touchant environ une personne sur dix. Mais qu'est-ce qui en est à l'origine exactement ? Quelles sont les solutions disponibles pour prévenir ces réactions allergiques et atténuer les symptômes ? Suivez ce guide pour mieux comprendre et gérer cette fichue allergie.
Démangeaisons aux yeux, petits boutons qui apparaissent, éternuements à répétition, nez qui coule à flot… Si ces signes apparaissent dès qu'un chat s'invite, il se peut que vous y soyez allergique. L'allergie aux chats est fréquente chez les humains, touchant environ une personne sur dix. Mais qu'est-ce qui en est à l'origine exactement ? Quelles sont les solutions disponibles pour prévenir ces réactions allergiques et atténuer les symptômes ? Suivez ce guide pour mieux comprendre et gérer cette fichue allergie.

L'allergie au chat chez l'humain, qu'est-ce que c'est ?

L'allergie aux chats est due à une réaction excessive du système immunitaire à certains allergènes (la protéine Fel d 1 étant la plus fréquente) présents le plus souvent dans la salive ou la peau de nos amis félins. Elle provoque des signes cliniques telles que des conjonctivites (les yeux deviennent rouges), des rhinites (écoulement nasal, éternuement...) ou encore de l'asthme.

allergie chat symptome

Comment savoir si on est allergique aux poils d'animaux ?

Comme indiqué précédemment, les allergènes sont le plus souvent présents dans la salive et la peau. Comme votre matou, en faisant sa toilette, dépose de la salive sur ses poils on a parfois tendance à parler un peu abusivement d'allergie "aux poils d'animaux".

a. Symptômes caractéristiques

Les symptômes de l'allergie aux chats les plus courants sont les conjonctivites, les rhinites et l'asthme. La gravité de ces symptômes varie en fonction des individus et de certaines maladies préexistantes.

Ainsi, les personnes ayant une maladie de la peau appelée dermatite atopique peuvent observer une accentuation de cette dermatite (inflammation de la peau provoquant de fortes irritations et rougeurs) ou encore le développement d'une pathologie appelée syndrome de l'intestin irritable.

b. Aggravation des symptômes en présence d'animaux

Certaines prédispositions aggravent les signes cliniques précédemment cités. Ainsi, 20 à 30% des asthmatiques peuvent déclencher des symptômes graves en présence de matous, telle qu'une gêne respiratoire voire des crises d'asthme.

c. Tests cutanés d'allergie

Si vous observez certains de ces symptômes, il est important d'aller consulter un allergologue. Ce dernier pourra poser un diagnostic sur la base de votre historique médical, de la description de vos signes cliniques et de certains tests.

Le test de base est le "skin prick test", un test cutané. Le test est considéré comme positif pour un allergène (principalement le Fel d 1 dans le cas des allergies aux chats) lorsque l'on observe une rougeur, un gonflement et des démangeaisons à l'endroit où l'allergène a été appliqué.

d. Tests sanguins IgE

Il est également possible de mesurer la quantité d'Immunoglobuline E spécifique à l'allergène Fel d 1 dans le sang. Les immunoglobulines sont des anticorps qui se lient à des antigènes spécifiques. Cette mesure permet d'établir un diagnostic et de déterminer la probabilité d'évolution de l'allergie.

Comment se déclenche une allergie au chat ?

a. Contact avec l'allergène Fel d 1 (squames, salive)

On a identifié huit allergènes chez les chats, numérotés de Fel d 1 à Fel d 8. L'allergène le plus courant dans les allergies aux chats est le Fel d 1, qui provient de la salive ou des petites peaux mortes qui se détachent de leur épiderme. D'autres allergènes se trouvent dans leur urine ou leur sang.

Ces allergènes se répandent dans l'environnement, s'accrochant aux vêtements, aux cheveux et aux tapis. Dans une maison avec un chat, la concentration d'allergènes peut être très élevée. Ces particules pénètrent ensuite dans le corps par les voies respiratoires et peuvent aussi se déposer sur les yeux et la peau, provoquant des démangeaisons et des plaques rouges.

b. Réaction du système immunitaire (boutons, urticaire, asthme...)

Chez les personnes allergiques, le corps produit, au contact de ces antigènes, ce qu'on appelle des anticorps. Ces derniers se fixent spécifiquement aux antigènes ce qui provoque des réactions chimiques.

c. Libération de substances allergiques

Suite à la fixation de l'anticorps sur l'antigène, il y a notamment la libération d'une molécule qui s'appelle l'histamine. C'est cette dernière qui est ensuite responsable des symptômes déjà cités.

Peut-on devenir allergique au chat du jour au lendemain ?

Il est possible de déclarer une allergie aux chats du jour au lendemain, même après avoir vécu plusieurs années avec un minou.

Est-ce qu'une allergie au chat peut passer ?

Il existe quelques témoignages de personnes dont leur allergie aux chats disparaît toute seule. Cela reste cependant assez rare et le mécanisme n'est pas entièrement compris.

Existe-t-il des races de chats anti-allergies ?

a. Hypoallergéniques : mythe ou réalité ?

Il existe quelques témoignages qui sembleraient indiquer que certaines races de félins domestiques ont moins tendance à induire une allergie chez l'Homme.

Il n'y a en réalité pas assez d'études qui confirment l'existence de chats hypoallergéniques. Pour l'instant nous savons simplement que l'expression de l'allergène Fel d 1 varie entre chaque individu et est significativement différente chez les mâles et chez les femelles.

b. Les races de chats potentiellement moins allergènes

Le Sphinx, le Devon Rex et le Cornish Rex

Le mythe de l'allergie causée par les poils de matou a fait que beaucoup de gens pensent que le Sphinx, et les autres races de chats à poils ras telles que le Devon Rex et le Cornish Rex, sont des races qui déclencheraient moins d'allergies. Cependant il n'y a aucune étude scientifique qui ait réussi à démontrer cette croyance.

Le Sibérien

Concernant le Sibérien, une étude scientifique a démontré que Fel d 1 présente des différences sur sa structure chez cette race. Mais rien n'a prouvé que cela influençait ni son expression ni sa tendance à provoquer des allergies.

Comment prévenir et soulager les symptômes d'allergie aux chats ?

a. Éviter le contact direct avec les chats

Pour prévenir les symptômes dus à l'allergie aux chats, un point fondamental est de réduire l'exposition à l'allergène en cause. Comme dit précédemment, Fel d 1 se retrouve dans les squames et la salive de votre matou. En faisant sa toilette, ce dernier dépose l'allergène sur l'ensemble de son corps. De ce fait, pour réduire l'exposition à Fel d 1, la première chose à faire est de réduire au maximum les contacts directs avec les minous.

b. Se laver les mains après chaque contact

S'il arrive que vous touchiez tout de même un de nos amis félins, il faudra alors vous laver les mains au plus vite et en évitant de vous toucher le visage entre-temps.

c. Éliminer les poils de chat des vêtements

Les squames et la salive, contenant l'allergène se retrouvent facilement sur les poils de nos amis félins. Ainsi, il faut éliminer le maximum de poils que vous pouvez et notamment ceux sur les vêtements qui sont les plus à même de déclencher une réaction allergique du fait de leur proximité avec votre visage.

d. Nettoyer les surfaces et les sols quotidiennement

En suivant le principe du paragraphe précédant, il faut également bien laver votre maison, et notamment les surfaces où les poils peuvent s'accumuler : sous les meubles, les tapis...

e. Prendre des corticoïdes ou antihistaminiques sur prescription médicale

Il existe plusieurs types de traitements médicamenteux pour réduire les symptômes dus à une allergie aux chats. Ces derniers doivent être discutés avec votre médecin traitant. C'est lui qui décidera de tenter un traitement classique ou de vous rediriger vers un allergologue en fonction de vos symptômes et de votre historique médical.

f. Consulter un allergologue pour une désensibilisation progressive

Si votre médecin traitant vous conseille de prendre rendez-vous avec un allergologue, ce dernier pourra être amené à vous proposer une désensibilisation progressive si votre cas le permet.

Le principe de cette méthode consiste à vous injecter des doses croissantes de l'allergène en cause (Fel d 1) afin de déclencher volontairement une réponse immunitaire. Petit à petit, le corps s'habitue à cette exposition, la réponse immunitaire est alors réduite et peut, à terme, disparaître. Cependant, cette méthode n'est pas efficace à 100%.

Comment calmer une allergie au chat sans traitement et médicament ?

En cas d'allergie dont les symptômes sont dérangeants, aller voir son médecin traitant pour qu'il vous fournisse le traitement le plus adapté est la meilleure méthode. Certains sites peuvent vous conseiller des remèdes qui semblent plus naturels. Attention à l'auto-médication qui peut parfois être dangereuse.

a. Lavage nasal à l'eau saline

Vous laver le nez à l'eau saline peut aider à nettoyer et à vous débarrasser d'une petite quantité d'allergènes. Mais si vous avez déjà des symptômes ou si le petit félin causant votre allergie est toujours proche de vous, cela ne suffira pas pour vous soigner complètement.

b. Inhalation d'eau chaude à l'huile essentielle d'eucalyptus

Les huiles essentielles pourraient avoir des propriétés anti-inflammatoires et les inhalations aident à dégager les narines. Cependant, si vous avez des symptômes importants à cause d'un matou qui est toujours chez vous, cette méthode risque de ne pas suffire.

c. Infusion au miel et à l'ortie

L'ortie aurait également des propriétés anti-inflammatoires. Mais une simple infusion risque de ne pas suffire en cas de symptômes graves.

d. Nettoyage des yeux au sérum physiologique

Le sérum physiologique est l'outil de base pour nettoyer les yeux. Cependant, si l'allergie à un chat vous cause des symptômes aux yeux, nous vous recommandons vivement de consulter un médecin pour qu'il puisse vérifier vos yeux et qu'il vous fournisse un traitement plus adapté si besoin.

Look
À retenir
  • L'allergie aux chats touche une personne sur dix.
  • On peut alors observer des yeux rouges, des écoulements nasaux, des éternuements ou encore de l'asthme.
  • Certaines prédispositions peuvent rendre ces symptômes plus graves.
  • De bonnes pratiques d'hygiènes peuvent réduire l'exposition à l'allergène.
  • Si les symptômes sont trop importants il est conseillé de consulter un médecin.
  • Il n'existe aucune preuve que certaines races de matou provoquent moins d'allergies.
Conseils validés par Clémence Roux

Richard Gillet

Je suis étudiant en cinquième année à École Nationale Vétérinaire de Maisons Alfort. Je compte travailler auprès des carnivores domestiques et peut-être me spécialiser en imagerie.

Sur le même thème...