Le blog DalmaArrowConseils chienConseils chatArrowSanté du chat

Santé du chat

Comment savoir si mon chat est en bonne santé ? A quoi faut-il être attentif pour qu’il se sente bien ? Comment prévenir certaines maladies infectieuses ? Découvrez nos conseils.

Vous avez un chat ou vous envisagez d'en adopter un ? Prendre soin de la santé de votre chat est essentiel pour sa bonne santé et sa longévité. Découvrez les meilleurs conseils pour une bonne santé de votre chat et comment assurer son bien-être et sa santé.
Vous avez un chat ou vous envisagez d'en adopter un ? Prendre soin de la santé de votre chat est essentiel pour sa bonne santé et sa longévité. Découvrez les meilleurs conseils pour une bonne santé de votre chat et comment assurer son bien-être et sa santé.

Comment faire pour avoir un chat en bonne santé ?

a. La vaccination

Mieux vaut prévenir que guérir... D’autant plus quand certaines maladies infectieuses peuvent rester présentes à vie. C’est le cas de la leucose et du coryza pour lesquelles il existe heureusement des vaccins. Le typhus quant à lui entraîne une mortalité importante chez les chatons et secoue considérablement les adultes.

Les vaccins essentiels chez le chat protègent donc contre les maladies infectieuses suivantes : 

  • Le typhus 
  • Le coryza
  • La leucose pour les chats ayant accès à l’extérieur

Vous avez adopté un chaton ou un chat et ne savez pas s’il est correctement vacciné ? Regardez dans son carnet de santé, tous les vaccins y sont consignés. Des rappels sont à prévoir, tous les ans, à tous les 3 ans, en fonction des vaccins et du mode de vie de votre chat.

Les vétérinaires proposent également des “visites chaton” durant lesquelles, ils vous donnent pleins de conseils pour prendre soin de votre petit compagnon à quatre pattes. Pour éviter des frais trop importants, vous pouvez en amont souscrire à notre assurance santé pour chat. Nous prendrons en charge une partie des frais vétérinaires, c'est une solution simple qui vous permettra d'être plus serein dans le bien être de votre compagnon. 

b. Les traitements contre les parasites 

Il est important de traiter régulièrement votre chat contre les parasites internes (vers) et externes (puces, tiques, acariens). Ces parasites, en plus de dégrader la qualité de vie de votre chat, peuvent être vecteurs de nombreuses maladies.

La fréquence d’administration est à adapter en fonction du mode de vie. 

  • Pour les chatons : Ce sont les plus fragiles, il faut donc les traiter contre les parasites internes et externes (puces, tiques, acariens) tous les mois jusqu’à leurs 6 mois.
  • Pour les chats qui ont accès à l’extérieur : Il faut les traiter contre les parasites internes 4 fois par an (à chaque changement de saison par exemple) et traiter en permanence contre les parasites internes. Certains traitements ont une efficacité de 1 mois et sont donc à répéter tous les mois. D’autres ont une durée d’action plus longue. Lisez bien la notice ou référez-vous aux conseils de votre vétérinaire !
  • Pour les chats qui vivent en intérieur strictement : il est possible d’espacer les traitements, voire de les réaliser uniquement en cas de symptômes : démangeaisons (puces, acariens), diarrhées (vers), …

Attention : Si votre chat est en contact avec des enfants en bas âge, il est recommandé de le traiter tous les mois contre les parasites internes. En effet, certains sont transmissibles à l’homme !

Méfiez-vous de tous les antiparasitaires que vous pouvez acheter sans ordonnance. Beaucoup ne sont pas efficaces et vos chats ne sont donc pas protégés.

c. La santé passe aussi par l’alimentation

Comme pour nous, une alimentation saine contribue à maintenir votre chat en bonne santé. Il n’est pas toujours facile de trouver le bon aliment parmi les centaines disponibles sur le marché. Il est important de choisir un aliment adapté au stade physiologique de votre chat : en croissance, adulte, stérilisé, sénior. Essayez de choisir une source de protéines de bonne qualité. Attention aux croquettes de supermarché qui contiennent souvent des carcasses broyées ! 

N’hésitez pas à demander conseils à votre vétérinaire, même si vous ne souhaitez pas acheter des croquettes de gamme vétérinaire. Il vous conseillera l’aliment qui lui semble le plus adapté dans la gamme que vous avez choisie (animalerie, supermarché, ration ménagère).

Évitez de donner du lait à votre chat ! Même si vous n’observez pas de signes digestifs, les chats digèrent mal le lait. Oui mais il aime ça ? Normal, c’est extrêmement gras et très appétant. Pour vous donner une idée, c’est l’équivalent d’un fastfood pour nous.

c. Le grand défi : faire suffisamment boire son chat

Contrairement au chien, les chats ont tendance à ne pas boire suffisamment. Beaucoup d’entre eux ne boivent pas assez pour couvrir leurs besoins, ce qui les prédispose aux problèmes urinaires et à terme aux maladies rénales chroniques. Il est donc très important de stimuler leur prise de boisson.

Voici quelques conseils :

  • Disposer plusieurs gamelles d’eau dans la maison
  • Changer l’eau (au minimum) tous les jours
  • Donner de l’alimentation humide (pâtées, mousses, mijotés, …) en complément des croquettes
  • Ajouter des courgettes bouillies dans l’alimentation
  • Investir dans une fontaine à eau pour chat (beaucoup de chats sont attirés par l’eau qui coule et vont plus souvent boir

Au contraire, si votre chat se met subitement à boire beaucoup plus qu’habituellement, sans raison apparente, cela peut-être un signe d’appel pour certaines maladies comme une maladie rénale, ou du diabète. Parlez-en à votre vétérinaire traitant qui pourra vérifier que tout va bien à l’aide d’une petite prise de sang.

Voici nos meilleures articles pour vous aider à maintenir votre chat en bonne santé. 

Comment savoir si mon chat est en bonne santé ou si il a des problèmes de santé ?

a. Signes de bonne santé chez les chats et les chatons 

Les critères incontournables sont : 

  • Mange et bois correctement
  • Présente une activité et des comportements normaux
  • Un poil doux et brillant
  • Des selles régulières et compactes
  • Des urines régulières et limpides
  • Un poids stable
  • Des oreilles propres

b. Comment savoir si un chat est en mauvaise santé : quels sont les symptômes d'une maladie ?

  • Perte d’appétit, diminution de la prise de boisson
  • Diarrhée ou vomissements répétés
  • Augmentation de la prise de boisson
  • Perte de poids
  • Vocalise (beaucoup de miaulements !)
  • Difficultés à uriner (allers-retours dans la litière, douleur, sang dans les urines, …)
  • Changement de comportement
  • Des écoulements au niveau du nez ou des yeux

c. Cas particulier du chat âgé

Les chats sont des animaux très résistants à la douleur. Ils nous montrent très peu leurs signes d’inconfort. C’est donc à nous d’être particulièrement attentifs ! Beaucoup de vieux chats souffrent d’arthrose.

Quelques signes pouvant vous alerter :

  • Votre chat vous semble plus raide
  • Il évite de sauter ou monter les escaliers
  • Il ne fait plus bien sa toilette, il a le poil piqué
  • Son comportement change (abattu ou au contraire agressif)

N’oubliez pas de placer les gamelles dans des endroits facilement accessibles et n’hésitez pas à mettre de petites marches intermédiaires pour que votre chat puisse accéder au canapé par exemple. Il existe de nombreux compléments alimentaires et traitements homéopathiques pouvant le soulager. En cas de signes trop marqués, des cures d’anti-inflammatoires peuvent être instaurées, en accord avec votre vétérinaire traitant.

Et la santé mentale et le comportement du chat ?

a. Lui offrir un environnement confortable

  • Votre chat doit avoir facilement accès à l’eau et à la nourriture
  • Sa litière doit être propre et régulièrement changée
  • Il doit avoir accès à des endroits confortables et chauds pour se reposer (paniers, canapé, hamac accroché au radiateur, …)
  • N’allez pas le déranger lorsqu’il se repose

b. Proposer un environnement riche en activités

Les exercices physiques et mentaux sont indispensables pour les chats. Cela est d’autant plus important pour les chats vivants en appartement, ou sans accès à l’extérieur. Si le cadre de vie n’est pas assez stimulant, votre chat peut rapidement s’ennuyer.

Les signes qui peuvent vous alerter sont : la destruction, l’apparition de stéréotypies (type TOC), agressivité, …

Voici quelques conseils pour y remédier :

  • Consacrez un peu de temps chaque jour pour jouer avec votre chat. Cela permet de tisser des liens entre vous tout en le dépensant physiquement et en respectant son instinct de prédateur.
  • Laissez des jouets à sa disposition (attention, pas de ficelles ou autre objet qu’il pourrait avaler). Les chats sont des animaux qui se lassent vite. Ne mettez pas tous les jouets d’un coup, cachez-en quelques-uns et effectuez régulièrement une rotation.
  • Essayez de cacher ses croquettes dans des jouets (pipolinos, plateau de jeu, …) cela l’occupera considérablement.

c. Que faire si mon chat est stressé ?

1. Comment savoir si mon chat est stressé ?

  • Il se lèche excessivement, voire même parfois s’arrache les poils.
  • Se gratte beaucoup et particulièrement en région de la tête et du cou (vérifiez d’abord qu’il est bien à jour de ses traitements contre les puces).
  • Il se cache souvent
  • Fais des cystites à répétition
  • Peut faire preuve d’agressivité

2. Pourquoi mon chat est stressé ? Chaque chat a son propre tempérament, les raisons peuvent être nombreuses, mais voici quelques exemples :

  • Un environnement trop peu stimulant
  • Une cohabitation avec un autre animal qui se passe mal
  • Un événement marquant : arrivée d’un bébé, déménagement, deuil, …

3. Comment faire pour l’aider ?

  • Enrichir l’environnement 
  • Utiliser des phéromones apaisantes (diffuseurs, sprays)
  • Essayer les compléments alimentaires tels que les protéines de lait, apaisantes chez le chat
  • Respecter les bonnes pratiques lors de cohabitation entre chats (bon nombre de litières, gamelles, …)

Si ces mesures ne fonctionnent pas, vous pouvez consulter un vétérinaire comportementaliste.

Quelles sont les maladies les plus fréquentes chez le chat ? 

Les maladies les plus fréquentes chez le chat sont :

 

  • L'acné du chat
  • La borréliose ou maladie de Lyme
  • La chlamydiose
  • Le coryza
  • La leucémie virale féline
  • La leucose féline
  • La pancréatite féline
  • La rhinotrachéite virale féline
  • Le sida du chat
  • Le typhus

Une assurance santé pour mon chat pour le garder en bonne santé ?

Adopter un chat engage forcément des frais (nourriture, accessoires, soins, …). Ces derniers peuvent être plus ou moins importants en fonction de si votre animal développe une maladie ou est victime d’un accident. Il faut être conscient que même si certains de ces frais sont prévisibles comme l'alimentation, une litière, la visite annuelle chez le vétérinaire. D’autres le sont moins : accident de la voie publique nécessitant une opération pour réparer une fracture, apparition d’un diabète entraînant un traitement à vie et des suivis réguliers, … Ou tout simplement une petite bagarre avec les chats du voisinage ! 

Les imprévus sont nombreux. Ainsi, souscrire à une assurance peut vous permettre de les appréhender plus sereinement. Vous pouvez également mettre de côté de l’argent. L’important est d’anticiper les frais éventuels. 

L’autre avantage d’une assurance pour chat est que l’on n’hésite plus à amener son chat chez le vétérinaire. Un bon suivi permet de diagnostiquer les maladies au plus tôt, avant que la situation ne se dégrade. 

Prenons l’exemple fictif de Bulle, chatte de 10 ans emmenée chez le vétérinaire pour diarrhée et vomissements évoluant depuis 1 jour.

Le vétérinaire propose deux options :

  • La première : traiter les symptômes afin de voir si tout rentre dans l’ordre. Si jamais cela ne suffit pas, il explique qu’il faudra ramener Bulle dans deux jours pour faire des examens complémentaires.
  • La deuxième option : Effectuer directement des examens complémentaires pour être sûrs qu’il ne s’agisse que de petits troubles digestifs passagers.

Les propriétaires choisissent la première option et tout rentre dans l’ordre.

Néanmoins, si les propriétaires avaient été assurés, ils n’auraient pas hésité à faire la prise de sang. A la prise de sang, le vétérinaire aurait détecté l’hyperthyroïdie de Bulle (non lié à sa diarrhée) et aurait pu proposer un traitement plus tôt, évitant des complications.

Look

À retenir !

  • Vacciner contre le typhus et le coryza + leucose pour les chats qui sortent
  • Traiter régulièrement contre les parasites internes et externes
  • Proposer une alimentation adaptée et de bonne qualité
  • Offrir un cadre de vie confortable et riche en activités
  • Rester attentif à votre chat afin de détecter des signes d’inconfort / maladies

Maud Blanchard

Je m’appelle Maud Blanchard. Je suis étudiante en A5 à l’école vétérinaire de Lyon. Je souhaiterais me spécialiser en médecine vétérinaire équine. Je suis également propriétaire de deux border collies et deux chevaux, pour le meilleur et pour le pire !

Nos autres guides